L'Agriculture Drômoise - Journal n° 2426 - 14 Novembre 2019

PORTRAIT

L’entreprise Sud Spiruline, située à Cléon—d’Andran, cultive cette cyanobactérie de manière artisanale, en s’attachant à respecter des valeurs de développement durable et d’énergie entièrement renouvelable.

 

Sud Spiruline dans les règles de l’art 

Établie dans la campagne de Cléon-d’Andran, au beau milieu de la Drôme provençale, l'entreprise Sud Spiruline a vu le jour le 1er février 2016 grâce à Brice Vincent et Sébastien Cobos, les deux associés.

« Sportifs, nous connaissions la spiruline. Nous avions à cœur de monter un projet ensemble autour de valeurs, du développement durable, de la santé et du bien-être », note le premier. Les serres, de 2 000 m2, sont installées sur une parcelle de terre de la famille Vincent, présente depuis cinq générations dans le milieu agricole. A l'intérieur de ces serres, une température comprise entre 20 et 35 °C permet de chauffer les bassins de 300 m2 chacun, d’une profondeur ne dépassant pas les quinze centimètres.

 

Une culture naturelle

 

« Notre production est 100 % naturelle: on ne trouve ainsi que de la spiruline dans nos bassins chauffés. Celle—ci se nourrit de façon minérale et demande assez peu de ressources », explique Brice Vincent.

La culture est saisonnière et s'effectue entre les mois d'Avril et d’Octobre, période où la température extérieure est la plus propice au développement de la spiruline. « Nous réalisons plusieurs récoltes par semaine, par le biais d'une filtration. Nous la séchons aussitôt afin qu'elle conserve ses vertus nutritionnelles, et cela pendant six à huit heures à basse température. » Une fois séchée, la spiruline se présente sous forme de petites paillettes ou de comprimés.

 

Une analyse microbiologique

 

L'entreprise Sud Spiruline est adhérente de la fédération des spiruliniers de France, laquelle travaille avec le ministère de l'Agriculture à la finalisation d'un guide de bonnes pratiques et d'hygiène [GBPH] de la culture de la spiruline. En attendant, Brice Vincent et Sébastien Cobos s'attachent à produire une spiruline de qualité dans leur laboratoire de 70 m2, en respectant des règles d'hygiène similaires à un produit alimentaire. Sur chaque récolte, le duo d’entrepreneurs effectue également un prélèvement pour en faire une analyse microbiologique: « C’est un choix que nous avons fait avant que les réglementations arrivent », précisent les gérants.

Après quatre ans d'existence, Sud Spiruline commercialisera cette saison sa troisième récolte de ce « superaliment du futur »comme il est coutume de dire.

L'entreprise entend diversifier ses réseaux de points de vente et réfléchir à des produits dérivés. D'ailleurs, en collaboration avec le fabricant Doulce France de Montélimar, un « nougat à la spiruline » a vu le jour il y a un an.

Autrefois méconnue, la spiruline jouit désormais d’une marque de confiance.

« Dans l’avenir, on nous répète que l'humanité devra se nourrir de façon optimisée. La spiruline a alors un avenir brillant!», concluent Brice Vincent et

Sébastien Cobos.

 

Pour tout savoir sur la spiruline :

 La spiruline [Arthrospira platensisl est une des premières formes de vie sur la planète Terre. Son existence est estimée à plus de 3,5 milliards d'années.

Ce n'est ni une algue, ni une micro-algue: il s'agit plutôt d'une cyanobactérie [avec un pigment bleu cyan, la phycocyanine], une bactérie réalisant la photosynthèse.

D'une forme spiralée, elle est si petite [moins de 0,5 millimètre] qu'on ne peut la voir à l'œil nu. Dans la nature, la spiruline n'a besoin pour se développer que d'une retenue d'eau saumâtre et alcaline, sous un climat chaud, et de nutriments apportés par son environnement.

En dehors des bassins de cultures, elle vit dans des lacs volcaniques alcalins des régions tropicales : en Inde dans le lac Lonar, au Pérou, au Mexique, etc. En Afrique, cette petite bactérie figure même comme un pilier de l'alimentation du people Kanembou, qui la consomme sous forme de Dihé. Elle est reconnue pour ses qualités nutritionnelles: riche en fer, en protéines, en acides amines essentiels, ainsi qu'en vitamines, minéraux et antioxydants, la spiruline contribue à combler des carences alimentaires ou à redonner de la vitalité notamment lors d'efforts sportifs.

 

 

Sébastien Cobos et Brice Vincent ont créé l'entreprise Sud Spiruline à Cléon-d‘Andran en février 2016. 

Partager ce contenu