Histoire de la Spiruline


   La Spiruline est le descendant direct de la première forme de vie ayant développé la photosynthèse. Il y a 3,5 milliards d’années, les algues bleues se sont mises à produire de l’oxygène, conquérir et modifier notre atmosphère permettant ainsi l’apparition des formes de vie que nous connaissons. 

La spiruline est souvent désignée par commodité "micro algue bleu vert". C'est en réalité un être microscopique, de la famille des cyanobactéries, aux vertues innombrables.

Elle doit son nom à sa forme spiralée. Parmi les 2000 espèces de cyanobactéries, 36 d’entre elles seulement sont comestibles, dont Arthrospira platensis, nom latin de la fameuse spiruline.

Bien avant que les occidentaux et la science ne s’intéressent à cet organisme si miraculeux, les Africains du nord et les Mexicains la consommaient depuis des siècles.

Elle était nommée Tecuitlatl par les Aztèques, au Mexique.

Plus tard, les femmes Kanembous du Tchad l’adoptent pour en faire des galettes de « Dihé », la mélangeant avec du mil (voir photo ci-dessus, à gauche la spiruline récoltée est mise à sécher à même le sable, formant ainsi une galette : c'est le fameux Dihé. A droite le Dihé est vendu sur le marché).

Elle prolifère dans les lacs alcalins les plus chauds de la planète, notamment en Tchad, au Mexique, en Inde, au Pérou, à Madagascar. On rapporte sa présence à l'état naturel en France en Camargue.

La spiruline est cultivée en France depuis quelques années. Notre pays fait figure de pionnier dans le développement de la culture de spiruline dite "paysanne", contrastant avec la culture à l'échelle industrielle pratiquée dans d'autres pays.

Vue du lac Lonar en Inde.

Plusieurs dizaines de tonnes de spiruline se développent naturellement dans ce lac volcanique alcalin, lui donnant ainsi sa magnifique couleur émeraude.

Les indiens ont édifié un temple en bordure du lac.